Comment limiter la pollution engendrée par le café en capsules ?

Comment limiter la pollution engendrée par le café en capsules ?

 
L’amour des Français pour le café est totalement ancré dans leur culture. Cependant, au vu de de l’impact des capsules de café sur la nature, il est important de trouver les bonnes solutions pour sauvegarder l’environnement. Aujourd’hui, la tendance est à la recherche de solutions efficaces et durables.

Les machines à dosettes : un mal réel

  

Une grande partie de la population est consciente de l’urgence de la sauvegarde de l’environnement. Les consommateurs de café en font évidemment partie. Aujourd’hui plus que jamais, les cafetières à dosettes sont présentes dans les cuisines et dans les bureaux. Le nombre d’appareils dans les petites et grandes surfaces s’élève à près de 17 millions tandis que le nombre d’utilisateurs lui ne cesse d’augmenter. Le site des Échos a notamment écrit sur le sujet, rappelant que la vente des dosettes représentait la moitié des ventes totales en France.

Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation, ces chiffres sont en hausse perpétuelle. Il y a également le prix des dosettes qui a fait beaucoup parler de lui. La marque Nespresso et ses dosettes sont les principaux indexés. En effet, en achetant une cafetière à dosettes et en utilisant des dosettes Nespresso, le consommateur dépense plusieurs fois ce que coûte le café en grain.

Capsules rechargeables
Quelles alternatives pour limiter la pollution par le café ?

Les principales entreprises décriées

Le marché du café en capsules et dosettes fait donc parler de lui, car ces produits sont chers, non recyclables, néfastes pour l’environnement, etc.
Les grands noms de ce marché tant décrié sont Nespresso, Dolce Gusto, Senseo, Philips, etc. Cependant, de nouvelles marques, un peu moins connues, sont en bonne voie pour leur emboîter le pas. Le cas le plus récent est celui de Boulanger qui a mis sur le marché une machine à café compatible avec des capsules.
La stratégie de ces entreprises et de commercialiser des dosettes propres à elles pour chaque cafetière à dosettes. Si chaque fabricant n’autorise que ses propres consommables sur ses appareils, c’est le consommateur qui va en faire les frais. Le problème est qu’une telle stratégie remet totalement en cause le brevet Nestlé. Pour rappel, il autorise tous les acteurs du café à se trouver une place dans la grande distribution.
Toutefois, le constat est que la tendance est aujourd’hui aux capsules compatibles. Bien qu’elles soient moins coûteuses et plus répandues que les Nespresso, le problème de l’écologie demeure intact.

Le recyclage comme solution ?

Les capsules de café utilisées sur les cafetières à dosettes sont une véritable plaie pour l’environnement. C’est une réalité que plusieurs études ont déjà prouvée. D’après France info, la totalité des capsules et dosettes vendues chaque année donne naissance à 400 000 tonnes de déchets solides. Cela fait une quantité alarmante de déchet en aluminium dans la nature. En effet, c’est ce matériau que la plupart des marques utilisent pour sauvegarder l’arôme dans les capsules et dosettes. Il n’y aurait aucun problème si cette masse imposante de déchet pouvait être recyclée, mais hélas, ce n’est pas le cas.
Une petite partie peut l’être, mais ce n’est pas suffisant. Cependant, les entreprises du secteur prennent peu à peu conscience de l’urgence de fonctionner en pensant d’abord au climat.   
  

L’alternative des capsules bio dégradables et rechargeables

La bonne nouvelle est que les liens ne sont pas définitivement rompus et qu’il y a toujours des solutions pour faire cohabiter les dosettes et l’écologie. Les capsules Terramoka en font d’ailleurs partie.

Il s’agit de capsules compatibles avec les machines Nespresso sans pour autant contenir de l’aluminium. Pour produire des des capsules écoresponsables, ces modèles ont été conçus avec de la matière totalement biodégradables. Ici, l’aluminium a été ingénieusement remplacé par de l’amidon de maïs.
Après utilisation, le consommateur peut donc au choix transformer la capsule en compost ou la mettre dans une poubelle verte.
Il existe également la solution des capsules rechargeables. Celles-ci ont l’avantage d’être écologiques, mais aussi économiques. En effet, contrairement aux autres capsules qui prennent la direction de la poubelle (ou du compostage) après utilisation, les capsules rechargeables peuvent permettre de faire du café pendant plusieurs années.

Le principe d’utilisation de ces capsules est très simple. Il suffit de nettoyer convenablement l’intérieur et d’y verser son café moulu avant chaque utilisation.

La cafetière à dosettes Bosch Tassimo, le modèle idéal pour vos envies écolo

Sans surprises, on retrouve dans la cafetière Bosch Tassiso TAS5542 tout ce qui fait la renommée de la marque Tassimo. Vous y trouverez l’habituel code-barre ainsi que toutes les informations qui vont avec. A la recherche d’une machine fiable et efficace pour déguster votre café ? Ce comparatif des meilleures machines à dosettes devrait vous convaincre. En effet, vous pourrez préparer du chocolat chaud, du thé, mais aussi d’autres boissons, le tout grâce à cette merveille.

Ce modèle d’entrée de gamme est disponible en plusieurs couleurs, ce qui donne à l’acheteur une variété de choix. Une fois que vous aurez expérimenté la technologie T-Disc, vous ne pourrez plus vous en passer.

Back to Top